C.E. #3

Pouvoir se souvenir d’autant et ressentir si peu. Un voyage au Pérou et une pyramide me hante depuis mon arrivée à New Delhi.

L’éloignement? La déprime dû à l’absence de drogue? J’ai envie de replonger dans ce voyage de jeunesse. De revivre cette première fois où la constatation d’une incapacité à l’émerveillement m’a poussé à souffrir la facilité de l’imposture.

J’ai un nouveau chauffeur beaucoup trop intriguant.

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :