Les Routes de Bizard – Une flamme

PPeu importe le pouvoir de transformer les choses qu’elle possède, sa chaleur et ses multiples inclinaisons, une flamme n’est toujours qu’une flamme. Et lorsque le bois vient à manquer, que la pluie se met à tomber ou que le sort lui dérobe son air, elle s’éteint, laissant derrière elle quelques morceaux de souvenirs cendreux.

Le major Bizard s’était passé la remarque pendant de nombreuses années, à chaque fois qu’il s’était sentit loin de chez lui.

Mais les choses avaient changées.

Publicités

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :