Les Routes de Bizard – Plongeon

IImpassible, Bizard se releva et alla jeter la lettre au feu. Cette nouvelle ne le surprenait pas le moins du monde. Et pour cause, il avait préparé sa décoction spécialement pour l’occasion. En plus de la lettre, il ajouta trois bûches dans l’âtre, puis bu d’un trait le contenu de la tasse fumante. Presqu’aussitôt, il sentit sa nuque brûler et la sueur perler sur son front.  Le plancher perdit bientôt de sa solidité, et Bizard dû s’étendre sur son lit pour ne pas perdre pied. La chaleur qui s’était jusqu’alors concentrée sur sa nuque s’étendit au crâne en entier et, comme si une plume trop trempée dégoûtait au-dessus de lui, une multitude de taches noires apparurent devant ses yeux, jusqu’à ce que sa vision ne soient plus qu’un vaste horizon abyssal. Il ferma les yeux, sentit son corps tiré vers le sol, affecté d’une grande lourdeur, et éprouva le besoin viscérale d’échapper à cette attraction. Il devait à tout prix éviter la torpeur. Le major se concentra sur les sons de la chambre comme un homme à la mer se serait agrippé à un débris flottant à ses côtés.

Publicités

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :