Pourquoi j’aime la BD

Dans le sixième numéro de la prometteuse revue de bande dessinée Trip, dirigée par Stanley Wany, une question était posée à plusieurs acteurs du milieu de la BD québécoise : Pourquoi faites-vous de la BD? Je me permets de répondre à la question (certains diront peut-être que c’est prétentieux, mais je me donne le droit quand même. Au diable.) :

« Le génie n’est que l’enfance retrouvée à volonté », disait Baudelaire.

Je fais de la BD parce que c’est un médium génial.  Sans me faire retomber systématiquement en enfance, « l’économie » de la BD me permet de parler de manière différente. Comme un enfant mais sans vraiment l’être. Le fait d’écrire et de montrer quelque chose pour en dire une autre donne naissance à une voix narrative différente, berçante et étrangement honnête. Utiliser toutes ces cases, cette mécanique narrative, et passer alors un accord tacite avec le lecteur (je n’aime pas l’expression « contrat de lecture ») est un geste créatif qui cèle une complicité forte entre le récit, le lecteur et l’auteurs.

La BD est un jeu pour moi. Un jeu en tant qu’espace,  joint, ensemble, joute entre deux personnes. C’est pourquoi je ne dessinerai jamais.

Publicités

, , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :