Articles tagués sens uniques

Critique dans le Quartier Libre

Critique de Sens Uniques dans Quartier Libre, le journal des étudiants de l’Université de Montréal!

Bonne lecture (dans le sens de « critique honnête » et non pas de souhait).

Publicités

, , ,

Poster un commentaire

« Sens uniques » à vendre en ligne!

Si vous n’avez pas eu l’occasion de vous procurer un exemplaire de Sens uniques lors du lancement le 25 janviers 2010, vous pouvez l’acheter en ligne via le site Le Pressier. La livraison est gratuite et rapide.

Bonne lecture!

, ,

Poster un commentaire

Merci!

Merci à tous ceux qui sont venus au lancement hier! Ce fut une belle soirée pleine de bonne humeur, d’alcool et de littératures. Merci à Ta Mère pour cette agréable fête, et cette superbe chance de rééditer ce livre maudit.

Hier, le 25 janvier, ça faisait 21 ans que le premier meurtre par un robot était commis, et 79 ans que le mot « robot » était inventé. (merci Éric pour cette découverte).

,

Poster un commentaire

Extrait de Sens uniques

En attendant le lancement du 25 janvier, voici gratuitement une des nouvelles de Sens uniques; L’addition.

Bonne lecture!

, ,

Poster un commentaire

Lancement!

Voici l’invitation officielle au lancement de Sens uniques! Au plaisir de vous y voir en grand nombre!

Vous pouvez confirmer votre présence ici.

Quand : Lundi 25 janvier à partir de 19h
Où : Bistro Vices et Versa (6631, boulevardSaint‐Laurent)

, , , ,

Poster un commentaire

Couverture de Sens Uniques

Voici la couverture finale de Sens Uniques, recueil de nouvelles qui doit paraître aux éditions de Ta Mère le 25 janvier prochain. C’est beau, hein? :

, , ,

4 Commentaires

Petite histoire entourant une réédition

Le premier livre que je lance avec Ta Mère en janvier sera une réédition. Une réédition augmentée, réécrite, corrigée, mais tout de même une réédition. Le fait est que Sens uniques est un recueil de nouvelles qui est sorti pour la première fois en 2006, aux éditions Arion.

La maison d’édition venait d’être rachetée par un « homme d’affaires français », et celui-ci voulait rajeunir l’image de la boîte en lançant une nouvelle collection de science-fiction.  L’aventure fut agréable jusqu’à la sortie du livre, même si parfois les employés de l’entreprise avaient de la difficulté à se faire payer… (ce qui arrive un peu trop souvent, même dans les grosses maison d’édition…)

Finalement, peu de temps après le lancement du livre, l’imprimeur a fait saisir nos livres afin de se payer, et le diffuseur de Arion a arrêté de diffuser le livre, faute de paiements… Je n’ai jamais vu ne serait-ce que le coin d’un chèque de royautés.

Mais peu importe. Aujourd’hui, les éditions de Ta Mère, en plus de le remettre sur le marché, m’ont offert la chance de revoir un texte qui me tient à coeur et qui marque le début de mon aventure littéraire. Ça fait du bien parfois d’avoir l’impression de pouvoir revenir en arrière…  Merci Maman.

, ,

7 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :